Kælan Mikla

Undir Köldum Norðurljósum -/

/-

Kaelan Mikla poursuit son petit bonhomme de chemin et nous livre - en quelque sorte - la suite de Nott Eftir Nott. Je dis que c'est une suite parce qu'on retrouve la même ambiance dark et quasi-chamanique. Une chose est sûre, c'est que les trois islandaises s'éloignent de plus en plus de leurs racines curesque pour se rapprocher de la musique électronique. Preuve en est ce magnifique morceau d'ouverture, Svört Augu, qui a plus liens avec Bat For Lashes qu'avec Robert Smith. On retrouve le même rythme entraînant qui a fait les grands succès de Natasha Kahn. Le chant en islandais est un indéniable plus et ce depuis le début de leur carrière. J'espère qu'elles ne se mettront jamais à l'anglais. L'islandais rajoute une dimension ésotérique indéniable. On ne sait pas de quoi elles parlent et c'est d'autant plus intrigant. Il y a fort à parier que cet album sera pour elles celui de la révélation. C'est très accrocheur, sombre et on sent qu'il y a une réflexion poussée concernant les arrangements : c'est riche, profond et on se surprend à hocher de la tête en rythme régulièrement. Le morceau avec Alcest Hvitir Sandar est l'un des moments marquants de l'album mais c'est loin d'être le seul. Le morceau d'ouverture comme je le disais, ou encore Ôrlögin, Halastjarnan et Stormurrin sont tout aussi efficaces.

Si vous ne les connaissez pas, faites-vous donc une faveur et écoutez Svört Augu, vous serez converti en moins de deux minutes.

">

Vous aimerez peut-être aussi :

publié le 11/10/2021 à 09:36:39

Kælan Mikla

Si vous ne connaissez pas Kaelan Mikla, allez jeter une oreille sur sur ce groupe d’islandaises qui pratique un post-punk>>>>>

publié le 13/10/2021 à 15:31:08

Ben Frost

Ben Frost est producteur et ingénieur du son, accessoirement, c'est le gars derrière la BO de Dark, vous savez la>>>>>

publié le 15/10/2021 à 13:05:06

Softcult

Mercedes et Phoenix sont deux soeurs jumelles qui en ont marre qu'on puisse leur dire ce qu'elles peuvent faire et>>>>>